Nos tutelles

CNRS UCA

Nos partenaires

FRE Recherches en Environnement FEDER

Rechercher




Accueil > Français > Équipes > Interactions dans les réseaux trophiques aquatiques (RTA) > Formation par la recherche

Benjamin LEGRAND

publié le , mis à jour le

Benjamin LEGRAND

Caractérisation des proliférations cyanobactériennes anciennes et futures via les AKINETes présents dans les sédiments

Directrice de thèse : Delphine Latour (MCU-HDR)
Encadrant : Antoine Thouvenot (gérant de la société ATHOS-Environnement)

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les activités anthropiques ont considérablement impacté les écosystèmes aquatiques (Meybeck et al., 1988 ; Smith, 2003). L’une de ces conséquences fut l’accélération de l’eutrophisation de nombreux milieux tels les lacs ou les retenues de barrages, se traduisant souvent par des proliférations cyanobactériennes estivales (Codd and Bell, 1985). Ce déséquilibre saisonnier est associé à des risques sanitaires, écologiques et à des enjeux socio-économiques liés notamment aux activités de baignade (Codd et al., 2005).
Parmi les Cyanobactéries, l’Ordre des Nostocales a la particularité de produire des cellules de résistances : les akinètes. Ces cellules se forment lorsque les conditions environnementales deviennent défavorables et peuvent perdurer dans les sédiments. Au printemps, alors que ces conditions redeviennent propices, les akinètes sont capables de germer pouvant engendrer ainsi une nouvelle prolifération de cellules végétatives (Rother and Fay, 1977 ; Baker et Bellifemine, 2000).
Les akinètes pourraient ainsi servir de marqueur des proliférations cyanobactériennes anciennes et à venir en nous renseignant sur leur abondance, leur diversité et leur toxicité. Néanmoins, l’utilisation d’un tel indicateur demande : d’établir la relation existant entre l’abondance des proliférations estivales et celle des akinètes produits ; de définir le potentiel toxique contenu dans les akinètes ; de caractériser la survie long terme des akinètes, au-delà de quelques années, en vue de proposer un paléo-indicateur.
Mots clés : cyanobactéries, cellules de résistances, cycle annuel de développement, cyanotoxines