Nos tutelles

CNRS UCA

Nos partenaires

FRE Recherches en Environnement FEDER

Rechercher




Accueil > Français > Équipes > Interactions dans les réseaux trophiques aquatiques (RTA) > Démarche qualité

La démarche qualité au sein de la thématique

publié le

Cadre général

La mise en place d’une démarche qualité au sein du LMGE et de l’équipe thématique “Diversité spécifique et fonctionnelle des réseaux trophiques aquatiques” vise à améliorer les façons de travailler en interne en apportant plus de vigilance et de rigueur au quotidien. L’objectif est d’augmenter la fiabilité des résultats obtenus à l’issus de campagne d’échantillonnages et/ou d’analyses. Toutefois les activités de recherches en écologie aquatique nécessitent de nombreuses étapes (actions sur le terrain, expérimentations, analyses au laboratoire, modélisation..etc..), susceptibles de provoquer l’apparition de facteurs n’entrant pas dans la démarche-qualité (résultats inattendus, petit nombre de données..). La démarche qualité ne doit pas non plus freiner la créativité en raison de la mise en place de méthodes normées trop restrictives. Celle qui se met en place dans l’équipe “Diversité spécifique et fonctionnelle des réseaux trophiques aquatiques” vise à pérenniser l’existence de bonnes pratiques scientifiques et le maintient des compétences techniques variées. L’objectif concerne aussi la traçabilité et la transparence des travaux entrepris par le personnel.

Les actions qualités engagées

La démarche est mise en place en collaboration avec l’ACMO et les agents chargés de l’Hygiène & sécurité.

- Utilisation de cahiers de laboratoire numérotés et contresignés

Ces cahiers remplacent les cahiers personnels. Ils permettent la traçabilité des études entreprises et le maintient dans l’équipe des compétences et du savoir faire acquis. Les cahiers sont la propriété du LMGE et de l’équipe.

- Organisation de l’espace de travail

Elle découle de la démarche hygiène & sécurité : Optimiser et sécuriser les postes de travail, élimination et tri des déchets,
nettoyage et rangement,
inspection régulière de l’état de fonctionnement des appareils.

- Utilisation des instruments scientifiques

Outils & Appareillage de terrain : contrôler le fonctionnement et les performances afin de garantir les données recueillies (sondes multiparamètres, appareils de pêche électrique, filets surber, filets à zooplancton, filets tramails, verveux, araignéees etc…).
Appareils de laboratoire : Mise en place de cahier d’utilisation afin d’optimiser la traçabilité.

Action en cours de développement au sein du LMGE
> Amélioration de la formation technique des agents à l’entretien des appareils.
> Mise en place du contrôle régulier des performances des appareils afin de garantir les résultats obtenus (concerne pour l’équipe le CPG, le GCMS, la chaîne HPLC, les microscopes inversés et à épifluorescence etc…).

- Rédaction des documents de bonnes pratiques au laboratoire et sur le terrain

Les documents décrivent :

1) L’organisation de l’équipe au niveau des structures, du personnel et des responsabilités. Ils sont disponibles pour chacun des nouveaux arrivants.

2) Les procédures analytiques, les protocoles de terrain et la sécurité des personnels, les protocoles de laboratoire, le respect des normes en vigueurs (notamment dans le cadre d’études appliqués utilisant des indices normés, IBGN, IBD, IPR,etc..).